L’effervescence du Monde du spectacle

L’art du spectacle c’est avant tout la créativité. C’est ensuite, la faculté de captiver un public. Une fois ce dernier subjugué par un spectacle, il est certain que celui-ci rencontrera du succès. L’entreprise est donc loin d’être évidente. Ce seul constat justifierait que le public et les « consommateurs » de loisirs, par égard pour le courage des protagonistes, accordent un peu de leur attention à cet univers où l’originalité et l’inventivité doivent primer. En spectacle, être talentueux, c’est être prolifique. Voici trois singularités de ce secteur qui fascinent, épatent, révulsent aussi ou indiffèrent.

Créer, imaginer, exposer

Il existe des créations qui font constamment recette comme le spectacle pour enfants et le nouveau spectacle de Christophe Alévêque. Mais ce n’est pas toujours évident dans ce milieu. Les professions artistiques bénéficient de la présence d’autres professionnels qui leur permet de se consacrer pleinement à la création. Malheureusement, pour ceux qui se lancent, il leur faut tout faire : la création, la recherche de financement et de mécène, la gestion de la salle, le décor… Réussir son premier spectacle constitue une véritable prouesse.

Persévérer pour réussir

Ce qu’il y a de fascinant dans ce milieu, c’est que tous ces obstacles ne semblent pas décourager ceux qui s’engagent dans cette voie. Ils sont persévérants et cela nous fait dire que les professionnels du spectacle travaillent avant tout par passion. Et lorsque l’on met de l’amour dans ce que l’on fait, on l’exécute avec une facilité déconcertante et on accède à la perfection. S’il y a un domaine où la force créative est la plus forte, où l’imagination est la plus débordante et où la présentation des œuvres est la plus phénoménale, c’est bien celui du spectacle.

Travailler avec une équipe soudée

On le voit dans un spectacle pour enfants : tous ceux qui contribuent à sa réalisation semblent mobilisés durant la représentation. Et, lorsque l’on se rend en coulisses avant et après le spectacle, on se rend compte que tous mettent la main à la pâte. La tension est palpable, mais les actions sont très bien coordonnées.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *